Bonsai-club du Lauragais
votre club de bonsaï du sud toulousain
Les azalées satsuki →ENTRETIEN →Floraison et post-floraison

AZALEES SATSUKI

HIGARI

SOINS APRES LA FLORAISON

Ce texte issu du site www.mo-yogi.nl/bonsai/Satsuki-higari.html est une traduction du néerlandais par J.Devillers

Les soins d’un arbre après la floraison sont appelés higari et ont lieu habituellement en Mai et Juin. Ce terme japonais représente une procédure en 3 étapes :

  1. L’enlèvement des fleurs.
  2. L’élimination de l’ovaire au moyen du futame-futaba-nokoshi.
  3. La ligature minimale des branches.

Cela a 4 objectifs :

  1. Retirer chaque fleur et son pistil avec en complément l’ovaire entier.
    Là peuvent se former des graines qui pourraient, sans qu’on le veuille, utiliser les réserves alimentaires de la plante.
  2. Raccourcissement des racines (ce processus ralentit la formation des racines).
  3. Ramifications causées par le départ d’une seconde poussée de croissance dans les bourgeons dormants qui restent dans les aisselles des feuilles et dans les autres bourgeons.
  4. Conduire les pousses qui apparaissent dans la poussée de croissance du printemps.

Avant de retirer les fleurs, vous devez marquer les branches qui ont un nombre dominant de fleurs sombres, en particulier celles à proximité ou dans la partie supérieure. Vous pouvez ici choisir d’effectuer le kojiku-kiri pour en supprimer tout ou partie (ou par higari au prochain printemps) afin d’orner le haut avec des fleurs plus légèrement colorées.

Souvenez-vous ! Quand une branche produit en majorité des fleurs sombres, il ne viendra plus jamais de fleurs plus claires. Vous devrez tailler sélectivement, parfois de façon drastique, pour éviter que :

  1. vôtre arbre apparaisse trop lourd à travers les fleurs sombres, ou que
  2. vous ayez des grappes de fleurs sombres ailleurs dans la couronne.

Gyoten, avec fleurs rose foncé indésirables en haut

Gyoten : à gauche : avec,en haut, des fleurs rose foncé indésirables
à droite : après kojiku-kiri les fleurs rose foncé enlevées

Une autre raison pour marquer les branches avant que vous n’enleviez les fleurs peut être que vous voulez utiliser des branches pour les boutures. Ces boutures devraient avoir été faites avant l’effeuillage pendant l’higari.

Souvenez-vous ! Les fleurs produites sur une bouture seront identiques à celles produites par la branche-mère. Une bouture issue d’une branche qui produit des fleurs claires ou multicolores produira des fleurs semblables. Une bouture de branche qui produit des fleurs tachetées ou des fleurs avec un dessin, produira seulement ce type de fleurs.

La reproduction végétale est discutée dans une section suivante.

La première étape de l’higari : Enlevez toutes les fleurs, y compris leur pédoncule. Utilisez une paire de ciseaux ou des ongles aiguisés pour couper les tiges. Le processus et les résultats de la coupe des fleurs et de la réduction du nombre des feuilles sont illustrés par un groupe de 6 photos de Gyoten prises à la mi-juin.

Enlèvement des fleurs du sommet : à gauche : avant
à droite : après : la moitié gauche de la couronne est traitée, la moitié droite ne l’est pas encore.

Les experts déclarent que vous devez enlever toutes les fleurs et les ovaires non-ouverts quand 80% des boutons à fleurs sont ouverts. Ce "timing" est conseillé pour veiller à ce que, l’année suivante, tous les boutons soient formés en même temps et soient aussi ouverts. Ceci est naturellement mieux que lorsque les fleurs s’épanouissent les unes après les autres. Beaucoup d’amateurs d’azalées satsuki ne suivent pas ce conseil parce qu’ils aiment trop profiter fe leur arbre en fleurs.

Après que les fleurs d’un arbre aient été enlevées, le feuillage de la plupart ( mais pas toutes les sortes) est taillé selon la méthode futame-futaba-nokoshi . Cette méthode est décrite dans un article de cette rubrique. Les exceptions seront vues plus tard. L’explication sur la manière d’effectuer le "2 feuilles- 2 pousses" est illustrée sur la partie gauche de la couronne de Gyoten. Sur le côté droit l’opération reste à faire. De cette façon, vous pouvez voir clairement la différence entre avant et après la taille.

A chaque extrémité d’une branche on continuera à garder 2 pousses. A gauche, sur chaque pousse, on laisse une paire de feuilles, parfois une simple feuille ou une rosette de feuilles serrées les unes contre les autres. Quelques experts recommandent que vous laissiez 3 ou 4 feuilles sur les branches les plus faibles, principalement dans le sommet de l’arbre.

A gauche : placer ici les ciseaux
A droite : coupez, la pousse est coupée mais les feuilles de base restent

Les personnes qui n’ont pas connaissance des faits cocernant les azalées satsuki penseront ou diront que l’arbre ressemble à un poulet déplumé.

Après qu’un arbre a subi le higari, il vous montre sa gratitude par la floraison qu’il a obtenue au moyens d’engrais. C’est pourquoi ne pas mettre d’engrais en Juillet et Août, période d’initiation et de développement des nouveaux bourgeons qui donneront des pousses et des fleurs au printemps suivant.

Coussin de feuillage sur une branche dominante avant la taille.

Même bloc de feuillage après la taille, "un poulet déplumé"

Avant..

Après la taille,"Un poulet déplumé".

mardi 19 juin 2012, par Jean Devillers