Bonsai-club du Lauragais
votre club de bonsaï du sud toulousain

AZALEES SATSUKI

KIRI - MODOSHI

LA REDUCTION DE LA CROISSANCE PAR LA TAILLE

Ce texte issu du site www.mo-yogi.nl/bonsai/Satsuki-Kiri-modoshi.html est une traduction du néerlandais par J.Devillers

Le terme japonais pour la taille des feuilles et des pousses nouvelles est Kiri-modoshi, tiré de kiri = coupe et modosu = réduire/reconstituer, (en raccourci réduire par la taille), le terme signifie simplement : le ralentissement de croissance par la taille. La quantité, le type ou l’emplacement du feuillage à couper ne sont pas explicités dans le mot. Quand à la fin de l’automne, on applique le mesuki, les étapes du kiri-modoshi peuvent être appliquées simultanément.

  • Enlever toutes les feuilles sauf une petite touffe au sommet de chaque pousse.
    Raccourcir les branches secondaires et tertiaires de telle sorte que la ligne extérieure
    "approche" le bord aiguisé d’une feuille d’azalée. Les branches secondaires seront les plus longues entre les branches primaires et progressivement raccourcies aussi bien près du sommet que près de la base.
  • Réduire à un minimum les branches secondaires en forme de "roue à aubes".
  • Enlever les pousses dans les aisselles des branches et les très courtes pousses de l’été (moins de 2,5 cm). Les pousses faibles de l’été ne seront jamais des branches fortes. Si des branchettes faibles restent sur un arbre, alors on aboutit à un petit arbre faible.
  • Raccourcissez les pousses du haut qui croissent, pour créer des "coussins" (étages) sur les branches principales.
  • Enlever ou raccourcir sévèrement toutes les pousses d’été allant vers le haut ou vers le bas ; si vous avez besoin d’une d’entre-elles comme marcotte, ligaturez-la et mettez-la dans la position correcte nécessaire pour le début d’Avril de l’année suivante.

Le kiri-modoshi est appliqué pour atteindre 4 buts :

  • Ouvrir la couronne pour une meilleure entrée de la lumière et une meilleure circulation de l’air.
  • Faciliter le ligaturage de la nouvelle croissance au printemps.
  • Au printemps, lancer la croissance des bourgeons dominants dans les aisselles des feuilles.
  • Réduire le nombre de boutons jusqu’à pas plus de 2 à chaque extrémité.

Le kiri-modoshi lui-même n’exige aucun ligaturage compliqué, mais par le peu de feuillage qui subsiste après cette taille, le ligaturage est lui-même facilité

lundi 18 juin 2012, par Jean Devillers