Bonsai-club du Lauragais
votre club de bonsaï du sud toulousain
les bonsaï →LES ECOLES DE BONSAI

LES ECOLES DE BONSAI . ECOLE LINEAIRE OU CLASSIQUE . III .

Dans l’élaboration de la structure d’un bonsai, il n’y a pas que les longueurs qui interviennent mais aussi les angles ; que ce soit l’angle d’inclinaison de l’arbre ou les angles entre branches

Inclinaison de l’arbre

On peut mesurer l’inclinaison des arbres à l’aide des tables de Jade. En général l’inclinaison est vers l’avant comme signe d’humilité et de respect.
Il y a trois manières possibles pour qu’un bonsai nous donne sa révérence ou inclinaison :

  • vers l’avant ( révérence proprement dite )
  • vers l’arrière
  • sur les côtés
    Les mesures sont en Jades.
    Une inclinaison égale ou supérieure à cinq Jades est considérée comme celle d’une semi-cascade voire cascade.
    Quand on dépasse un angle de 90° à partir de la verticale, on compte les jades négativement et note :
  • De 0° à 90° Jades positifs de J1 à J5
  • De 90° à 180° Jades négatifs notés 1J à 5J

Un apex à l’état de jin (appelé TENJIN ) doit avoir au minimum une inclinaison de un Jade. [1]

L’inclinaison de l’arbre vers l’avant est nommée révérence et marque une espèce de respect ou d’humilité envers celui qui le regarde.
Les arbres droits formels alignés sur la ligne perpendiculaire à la base, depuis l’apex jusqu’au centre de l’arbre recoivent le Jade J0.

A l’exception du style droit formel, tous les bonsai ont une inclinaison latérale qui varie selon le style demandé, cette inclinaison aussi se mesure en Jades ( J ).

La Section Dorée du Temps

On pense que cette loi, nommée aussi loi de ’"harmonie directionnelle" a commencé à être utilisée entre les XVII° et XVIII° siècles, influencée par les jésuites qui, arrivés au Japon, ont pu savoir et contrôler le temps avec leurs horloges.
Si on regarde un arbre déjà conçu, depuis le haut, et qu’on se le figure accouplé au disque d’une horloge, les branches tendent à se situer comme le montre cette figure :

Le diagramme ci-dessus montre les emplacements des quatre branches plus celles d’autres harmonies. La lettre F désigne des branches frontales, la lettre R des branches de droite, L de gauche et B arrières. Les chiffres indiquent leur ordre de succession.

  • A 15h30 - 16h00 on a la shashi eda
  • A 11h30 - 12h30 la ushiro eda
  • A 8h00 la uke eda
  • A 5h00 - 7h00 la mae eda
    La position varie un peu selon les ouvrages et la répartition ci-dessus est difficilement applicable car elle est trop symétrique.

Importance des branches

1° Branche - Branche KEI - Sashi eda ou ichi no eda.
Le concept de KEI correspond toujours à la branche créatrice de beauté.
Dans la conception de l’école linéaire classique c’est la branche d’importance la plus grande, celle qui marque et crée la structure, normalement la plus longue et la plus harmonieuse et c’est elle-même qui détermine la position et la taille du reste des branches.
Elle peut "naître" en un point doré ou en un autre point différent, mais on cherche toujours à avoir son point en face d’un point doré. [2]
C’est également la branche la plus basse, qui peut surgir à droite ou à gauche du tronc, jamais vers l’avant ou l’arrière.

Les yaku eda dans l’école classique
Après avoir vu les racines et après avoir orienté le bonsai vers l’avant (C’est à dire vers la face que nous avons choisie comme face avant ), nous tournons le bonsai pour voir tous ses côtés.
Nous voyons les branches par tous les côtés, nous observons le tronc ; sa hauteur, sa grosseur, son inclinaison et nous voyons déjà virtuellement la structure à réaliser dans quelle école et dans quel style.
Tout de suite nous voyons que des branches ne gênent pas pour le style ou la structure envisagée, lesquelles branches nous pourrons mettre à profit.
Ces branches validées pour la structure sont appelées YAKU EDA. Ce sont quatre branches correspondant à une harmonie qui va du nebari à l’apex. Ces branches, dans l’école linéaire s’appellent ainsi :
1° harmonie

  • Sashi eda
  • Ushiro eda
  • Uke eda
  • Mae eda
    et l’apex ou SHIN parfois appelé JUSHIN (Si on s’intéresse à sa base )

    Ces branches doivent avoir certaines caractéristiques :
  • Elles peuvent "naître" aux points de beauté déterminés par les mesures et les tables selon l’école que l’on suit.
  • Elles peuvent naître en d’autres points que les points de beauté, mais si elles nous intéressent pour la structure nous les descendrons jusqu’à trouver les poins de beauté situés immédiatement au dessous d’elles et les situerons en face de ces points.
  • Une seule branche est "la créatrice de beauté", les autres l’accompagnent en équilibrant la beauté créée par cette branche.
  • Si en un point de beauté nous n’avons aucune branche convenable nous pouvons former un jin ou créer une branche morte.
  • Il peut naître plus d’une branche en un point de beauté, mais seulement l’une d’elles, la plus forte ou la plus belle, sera la créatrice de la structure.
  • La branche créatrice de beauté est libre et peut surgir à angle droit, monter ou descendre dans la structure.
  • La composition peut être désignée comme de "lignes et volumes" ( mixte )
  • Elle peut être réalisée seule ment avec des volumes ( de volumes )
  • Elle peut aussi bien être réalisée seulement avec des lignes (linéaire )
  • Le tronc et les branches d’un bonsai de l’école linéaire doivent s’incliner légèrement vers l’observateur. C’est ce que l’on appelle , en français, la révérence.
  • Si les branches ne sortent pas ou ne se trouvent pas en face d’un point de beauté, l’effet visuel nous dira que dans cette structure il y a un défaut d’harmonie.
    La figure ci-dessous montre quelques branches supplémentaires :

    Enfin les noms des branches des différentes harmonies que l’on peut ajouter sont :

2° Harmonie

  • ichi no eda 1° branche
  • ni no eda 2° branche
  • san no eda 3° branche
  • yon no eda 4° branche

3° Harmonie

  • go no eda 5° branche
  • roku no eda 6° branche
  • nana no eda 7° branche
  • hachi no eda 8° branche

4° Harmonie

  • yu shi no eda 11° branche
  • yu ni no eda 12° branche
  • yu san no eda 13° branche
  • yu yon no eda 14° branche

dimanche 1er février 2015, par Jean Devillers

Notes

[1( NDT : ceci est contestable, voir la forêt "esprit de Goshin" de J.Naka )

[2NDT : ?