Bonsai-club du Lauragais
votre club de bonsaï du sud toulousain

01.INTRODUCTION

LES PIERRES QUI SE VOIENT AVEC LE COEUR.

De même que le petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry, dans le dessin ci-contre voyait un éléphant dans un boa et de même que quand nous étions enfants regardions le ciel et y voyions des princesses, des dragons, des ours,des maisons, des cavaliers et mille autres choses dans les formes des nuages, ainsi nous avons à ouvrir nôtre esprit et nôtre coeur pour découvrir le suiseki.
Le suiseki est la confirmation de la liberté d’interprétation. Quand nous allons récolter des pierres avec l’idée de pouvoir trouver parmi elles nôtre futur suiseki, nous sommes accompagnés par nôtre imagination et par nôtre pouvoir de comparaison et de prévision.
Le suiseki, à la fois, stimule nôtre esprit en faisant que nous apprécions plus le fond des choses que leur formes et tous nos sentiments puisqu’il fait que nous arrivons à dominer le toucher en affinant la sensibilité de nos mains, puisqu’on fournit sa patine ou éclat au suiseki à force de le polir avec nos mains. Les suiseki naissent des caresses, de la patience et de la volonté accompagnée de l’observation et de l’amour de la nature.
Nous pourrions presque dire qu’un suiseki est, en principe, un acte de foi et une fois fini un produit de l’amour.
Maintenant, je ne vous entretiens plus de mes divagations et je vous permets de profiter du nouveau livre de J. Carlos dans lequel il nous enseigne ce qu’est un suiseki et de profiter de sa lecture et de son grand travail de compilation.

Mariangeles

mercredi 16 mars 2016, par Jean Devillers