Bonsai-club du Lauragais
votre club de bonsaï du sud toulousain
Autour du bonsai →Langue Japonaise et bonsai →Quelques caractéristiques de la langue japonaise

QUELQUES CARACTERISTIQUES DE LA LANGUE JAPONAISE I

GENERALITÉS

En japonais :

- Il n’existe pas de genre.

- Il n’existe pas de singulier/pluriel marqué par l’orthographe.

- Il n’existe pas d’articles définis ou indéfinis.

ECRITURE

Le japonais s’écrit au moyen de kanjis (caractères d’origine chinoise) et de kanas ( caractères japonais constituant deux syllabaires : Hiragana et Katakana. Les hiragana (" kanas d’usage facile") sont des signes phonétiques inventés par les Japonais pour mieux adapter l’écriture chinoise à leur langue. Ils sont formés par simplification des caractères chinois pris pour leur sons en faisant abstraction de leur sens. Les katakana furent inventés par les moines bouddhistes pour faciliter la lecture des sûtra. Les katakana ressemblent aux hiraganas mais ont une écriture plus anguleuse. Les kanjis sont particulièrement nombreux (6 à 8000) : un écolier doit en connaître 1945. C’est à peu près ce qu’il faut pour pouvoir lire le journal.

Les deux syllabaires contiennent les signes correspondant :
- aux voyelles isolées :a i u e o.
- à la consonne isolée :n.
- aux combinaisons des consonnes :k, s, t, n, h, m, r ,w avec les voyelles ci-dessus et la semi-voyelle y.
- aux combinaisons avec les consonnes : g, z, d, b, p qui sont obtenues en ajoutant des signes diacritiques ( " , ° ) aux combinaisons précédentes des consonnes k, s, t, h.

Voici les deux syllabaires :

Les kanas en rouge n’existent plus en japonais moderne, ils ont été remplacés par les
voyelles simples i ou e. John Naka qui était déjà âgé quand il a écrit son livre, pour les forêts, utilise l’expression Yose-uye, alors que de nos jours on prononce Yose-ue. Il n’y a donc aucune erreur.

Le japonais a, en dépit des apparences, une grammaire. La conjugaison des verbes, en particulier, modifie la fin des mots. Ce que l’on ne peut pas faire sur un kanji ! Les hiraganas sont utilisés pour cela entre autres choses. Le syllabaire Katakana a différents usages particuliers, mais c’est lui qui est utilisé pour l’écriture des mots d’origine étrangère.

ALTERATIONS CONSONANTIQUES

Pour des raisons phonétiques, il arrive assez souvent qu’une consonne se transforme, dans une même famille de mots, en une autre plus adoucie :
EX :
KA ------> GA (Katakana ------> Hiragana)
KI -------> GI
HON ----> BON etc....

Ce phénomène existe dans d’autres langues. Par exemple, dans les langues romanes N devient M devant M, B et P.

NUMERATION

Pour indiquer le nombre d’objets, de personnes,....le japonais utilise les chiffres auxquels il ajoute un spécifique numéral variable avec la nature de ce qui est dénombré :
EX :
- nin pour compter les êtres humains
- mai pour compter les objets plats et fins : feuilles, assiettes,....
- kiki pour compter les animaux de petite taille : chiens, chats, poissons.....
- hon pour compter ls objets de forme cylindrique et allongée : crayons, baguettes, arbres......

Par exemple, alors que san signifie trois, un groupe de trois arbres sera nommé sanbon-yose. Notez l’altération consonantique de hon (objets cylindriques) en bon.

samedi 28 mars 2009, par Jean Devillers